Accéder au contenu principal

Et 2018...

Quand j'étais encore haute comme trois pommes, entre une partie de Bonne paye et deux habillages de Barbie, je rêvais souvent à l'an 2000, excitée que j'étais à l'idée de fêter mes treize ans au tournant du millénaire. 2018, ça sonnait déjà comme un titre de science-fiction !

Nous y voilà pourtant, mes Barbie botoxées n'ont pas pris une ride et je pratique encore le jeu de société. Même que je n'ai pas arrêté les volcans dans la purée, le craquage des papiers-bulles, ni la dégustation préliminaire de la petite peau sur les crèmes aux œufs, d'ailleurs. Il y a juste deux enfants qui font de même à ma table désormais. 2018 est fraîche et pimpante, déjà elle s'installe pleine de promesses dans la fraîcheur et la grisaille hivernales. "C'est l'angoisse du temps qui passe qui nous fait tant parler du temps qu'il fait", dirait l'écrivain raté du Fabuleux destin d'Amélie Poulain. Mais je crois que le temps c'est un peu du chewing gum, en vrai... On peut l'étirer et le mâcher plus que de raison si on n'en a vraiment envie.

2018 s'installe et je souris. La joie inonde ma carcasse et je souhaite qu'elle en fasse autant chez vous à grands coups de chocolats chauds, de câlins sous un plaid, de jeux de société et de concours de grimaces. 

Je saisis l'occasion de ce billet de la nouvelle année pour vous conseiller deux ouvrages que j'imagine comme deux rails sur lesquels faire glisser le train des 359 jours restants : La Puissance de la joie, de Frédéric Lenoir, et le Joyeux Journal 2018 illustré par Mathou. Au premier coup d’œil, j'ai été frappée par la ressemblance entre les deux couvertures !  En toute sincérité, ils n'ont pas eu tort, je crois que je la vois un peu comme cela aussi, la joie : un grand coup de peinture bleue ciel et des petites gouttes multicolores qui explosent un peu partout !

Le premier, de Lenoir, est un ouvrage grand public qui explore le sentiment joyeux et propose un cheminement pour retrouver la joie pure, la "joie de vivre" que nous éprouvions enfant. Il s'agit d'un très bon guide pour se recentrer sur soi, pour accorder à nouveau l'importance nécessaire à l'instant présent et à la présence, ne plus se perdre en ruminations et en passions mais vivre pleinement. Un petit bijou à (s')offrir sans hésiter !

Le second, paru chez First Editions, est un agenda amélioré, rien d'exceptionnel, me direz-vous. Et pourtant... il est jalonné des croquis à croquer de Mathou, de petits challenges et de bonnes idées, de citations. On y trouve la place pour les petites listes de livres à lire, de films à voir, une pochette pour garder les trésors quotidiens (tickets de ciné, photo...) et, tenez-vous bien, des gommettes (bourrées d'humour, of course)! Héhé, pas touche, les mioches, ce sont les gommettes de MAMAN celles-ci !

A nous deux, 2018, je suis parée !

Je vous souhaite de trouver la joie, vous aussi, et d'en sucrer votre quotidien ! C'est un sucre qui ne fait grossir que le cœur ! Et je vous souhaite tout le reste également :  honorez vos rendez-vous, surtout avec vous-mêmes, ne repoussez rien au lendemain, surtout pas les mots d'amours et les réconciliations, bref, vivez, simplement mais sûrement ! 

Au plaisir de vous retrouver par ici !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'autre cercle des femmes

Mes chéris, vous êtes nés de mon ventre, vous êtes nés d'une fenêtre alors que la plupart passent par la porte. Une petite porte que toutes les mamans ont entre les jambes. Une petite porte qui est, pour certains bébés, ou certaines mamans, un peu dangereuse à franchir. Alors, pour ces petits êtres-là, les médecins ont appris à réaliser des sorties par effraction, à ouvrir des fenêtres et c'est autrement que les mamans rencontrent leurs bébés. Tout le monde attend ses invités sur le seuil, personne n'est prêt à ce qu'ils frappent au carreau et en enjambent le rebord ! Ça surprend, ça déboussole, ça inquiète même parfois. 

Je suis une maman à césariennes. Je suis une maman qui a cru très longtemps qu'elle ne faisait pas partie du cercle des femmes, qui s'est sentie exclue du lien qui unissait les autres mères, détentrices du savoir des naissances et survivantes de l'ultime rite initiatique. Je suis une maman à césariennes et longtemps j'ai pensé que j&#…

Grossesse : vivre et comprendre le RCIU

Aujourd'hui, j'avais envie d'aborder un sujet très personnel, mais qui touche hélas beaucoup de femmes. Un article fleuve, je m'en excuse par avance...
Qu'on ne s'y méprenne pas, je ne suis pas enceinte. Seulement, il y a 4 ans, à cette date, j'avais rendez-vous pour l'échographie du deuxième trimestre de ma première grossesse. Ce que j'ignorais ce matin là, c'est que j'allais recevoir le tout premier signal d'une fin de grossesse compliquée. Lors de cette échographie morphologique, vers 4 mois et demi de grossesse, les médecins vérifient que le bébé est correctement formé, que tous ses organes sont normaux et à leur place. On y apprend souvent le sexe du bébé, c'est d'ailleurs ce que le "grand public" retient et attend de ce rendez-vous. C'est également la première échographie où les mesures ont une importance. Ces mesures, justement, n'étaient pas, pour mon bébé, dans la norme. Pour la première fois on me parl…

Demain entre tes mains

Entre mes mains, le matin de Noël : un bel objet, un bel outil, un vrai bijou.
Demain a été pour beaucoup de spectateurs un film déclic, une révélation qui nous a poussés à agir, à reconquérir ce pouvoir qui semblait nous échapper. Nous avions également adoré lire Demain et après, l'ouvrage complet qui reprend les entretiens du films sous la plume nette et porteuse de Cyril Dion. Impossible, donc, de passer à côté de cette version album jeunesse, coécrite par Cyril Dion et Pierre Rabhi et illustrée par le collectif d'artistes Costume 3 pièces.
 Demain entre tes mains est un ouvrage fort. 
Le contenu narratif et argumentatif n'offre aucune surprise à un adulte qui se réclame de l'état d'esprit des colibris : on s'y retrouve, la première partie de l'ouvrage fait un état des lieux du contexte environnemental et sociétal, la seconde est une ouverture sur les possibles qui permettraient à notre société de retrouver du sens et de devenir plus respectueuse de la nat…