Accéder au contenu principal

Noël à Düsseldorf

FROHE WEIHNACHTEN VON DÜSSELDORF !

Tout est parti d'une blague : j'avais visité - et adoré - Düsseldorf entre copines l'été dernier , nous adorons le chanteur Tété, il se produisait là-bas en décembre... Et si nous allions l'écouter en Allemagne plutôt que dans la petite salle à 10 km de chez nous ? 
Banco, en trois clics, nous réservions les billets pour le spectacle et l'hôtel pour deux nuits. 

C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés en pleine immersion de Noël en Allemagne à la mi-décembre !

Marktplatz
Heinrich Heine Allee
 

Düsseldorf est vraiment très proche du Nord de la France : il nous aura fallu à peine quatre heures de voiture, à la cool sur les autoroutes belges et néerlandaises, pour y arriver. C'est moins loin pour nous que certains coins de Normandie ! La ville parfaite pour une escapade courte et dépaysante !

En période de Noël, la ville se métamorphose et revêt ses parures de fêtes : six marchés de Noël se déploient sur les différentes places de la ville, notamment sur (et à proximité de) la Königsallee, artère centrale luxueuse (un peu nos Champs-Elysées), où encore la Martkplatz, somptueuse en rouge et or avec son immense sapin face à l'hôtel de ville.

Nous avons été frappés par l'ambiance particulièrement chaleureuse et festive de ces marchés ! Peu de touristes étrangers, essentiellement des Allemands, pas de mesure de sécurité particulière, pas de bousculades, juste des gens joviaux qui se promènent et qui... MANGENT ET BOIVENT !


Vivre un marché de Noël allemand relève de l'expérience culinaire ! On trouve à Düsseldorf toutes sortes de spécialités, des grands classiques allemands (Currywurst, Bradwurst - les saucisses) aux beignets hollandais, en passant par les crêpes françaises, les camemberts frits accompagnés de sauce au chou, les spécialités italiennes...
Côté boissons, le mot "Glühwein" clignote un peu partout : évidemment, il s'agit du vin chaud ! Mais vous pouvez aussi vous délecter de multiples boissons chaudes, dont l'Eierpunsch (sorte de lait de poule au rhum et à la chantilly !).

 Les trois quarts des stands du marché de Noël sont des chalets de vente de nourriture ou de boissons. Pour le quart restant, il s'agit de "Gebrannte Mandeln" (pain d'épices décoré à offrir) et d'objets artisanaux divers : pantins en bois, lanternes, bijoux, écharpes, santons...
 

Sur le plan écologique (car vous savez que je suis sensible à la question), il va sans dire que la quantité faramineuse d'illuminations doit énormément consommer d'énergie... J'ai toutefois fait abstraction de cette question le temps du week-end car l'ambiance était vraiment magique : j'avais l'impression d'être l'héroïne d'un téléfilm de Noël !
Malgré tout, grosse différence avec la France : toutes les boissons sont servies dans des tasses et des verres consignés - que vous pouvez donc emporter en souvenir ! Au vu de la foule, heureusement, car sans cela, les poubelles déborderaient sans aucun doute.
Königsallee
Au-delà des marchés de Noël, Düsseldorf est une ville qui vaut vraiment le détour. le Rhin, qui la traverse, lui donne une ambiance unique. Ses rives offrent des panoramas splendides, avec une petite touche à l'américaine, entre vieille ville et modernité.
Vue sur le Rhin depuis Altstadt
Vue depuis l'autre rive où se sont développés des quartiers résidentiels bourgeois
Le week-end, les rues et le bord du Rhin, qui abrite accessoirement le "plus long bar du monde", sont extrêmement animés ! L'hiver n'empêche pas les sorties ! Les brasseries, nombreuses dans Altstadt (la vieille ville), habillent leurs terrasses de tables rustiques même par temps glacial, et les badauds sirotent leur "Altbier" sous les brasero.  Düsseldorf est une ville que nous avons ressentie vraiment jeune et festive.

Quelques conseils pour préparer votre séjour :

Logement : On trouve quelques Air bnb dans le coeur de la ville. Sinon, le City Appart Hôtel, où nous avons logé, propose des chambres simples mais confortables, à 10' à pied du cœur de la ville, et à des prix très corrects. C'est le meilleur plan que nous ayons trouvé à proximité du centre ville.

Transport : Beaucoup de choses sont accessibles à pied si vous n'avez pas peur de marcher un peu, le mieux est encore de garer votre voiture dans un parking payant pendant le séjour et de ne plus la bouger, le trafic à Düsseldorf est assez mouvementé. La ville dispose d'une gare et de transports type tramway/métro. Nous n'avions pas potassé le sujet et nous nous en sommes passés, nous avons tout visité à pied.

Argent : en dehors des grandes chaînes de magasins, beaucoup de commerces, de bars et de restaurants (même certaines stations service) refusent la carte bleue et ne prennent que le cash ! Pensez à retirer un peu d'argent pour ne pas être pris au dépourvu, c'est très différent de la France où on paie tout en carte !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'autre cercle des femmes

Mes chéris, vous êtes nés de mon ventre, vous êtes nés d'une fenêtre alors que la plupart passent par la porte. Une petite porte que toutes les mamans ont entre les jambes. Une petite porte qui est, pour certains bébés, ou certaines mamans, un peu dangereuse à franchir. Alors, pour ces petits êtres-là, les médecins ont appris à ouvrir des fenêtres et c'est autrement que les mamans rencontrent leurs bébés. Tout le monde attend ses invités sur le seuil, personne n'est prêt à ce qu'ils frappent au carreau et en enjambent le rebord ! Ça surprend, ça déboussole, ça inquiète même parfois. 

Je suis une maman à césariennes. Je suis une maman qui a cru très longtemps qu'elle ne faisait pas partie du cercle des femmes, qui s'est sentie exclue du lien qui unissait les autres mères, détentrices du savoir des naissances et survivantes de l'ultime rite initiatique.  Je suis une maman à césariennes et longtemps j'ai pensé que j'étais moins valeureuse. Plus faible …

Yoga à la maison (et en famille)

J'ai pratiqué le yoga en club pendant une année et demi, c'était il y a six-sept ans environ dans le cadre d'un cours collectif. La moyenne d'âge des adhérents frôlait la soixantaine, la logique du cours était à mille lieues de la compétition ou du challenge, au contraire, j'y ai appris le respect du rythme de chacun, la lenteur et l'écoute de soi comme condition sine qua non de l'efficacité. 
Le yoga, un sport ?
Pour certains, le yoga n'est pas un sport, il paraît trop mou, trop lent, pas assez tonique. Pour moi, c'est sans conteste un sport, une discipline. Une discipline de l'être : une discipline du corps et de l'esprit qui ne font qu'un.  En yoga, on ne force pas. Et c'est peut-être là la difficulté ! La base de la pratique, c'est le souffle : il guide les mouvements, porte l'énergie. Se concentrer sur son souffle est par ailleurs un bon vecteur de pleine conscience, un moyen de se recentrer sur le présent, sur le mouvem…

Brosses à dents & zéro déchet

Ma brosse à dents en plastique avait rendu l'âme : c'était le moment d'en acquérir une nouvelle, et tant qu'à faire, en limitant au maximum les déchets liés à cet achat. 
Dans mon supermarché bio, il y en avait bien, mais avec des têtes en plastique, un emballage qui irait tout droit aux ordures, bref, je n'étais pas... emballée. J'ai donc fait une petite recherche sur le net, Google est mon ami. Et j'ai fini par trouver mon bonheur : des brosses tout en bois, compostables une fois les poils de nylon arrachés. Ces brosses sont vendues par la marque Hydrophil, et cette marque, elle me plaît vachement : c'est une entreprise allemande engagée écologiquement, qui propose des produits vegan et à faible impact environnemental. 
Quand j'ai reçu mon petit colis, j'ai également apprécié que les emballages ne contiennent pas de plastique. Tout est entouré de fin papier et de carton, le tout envoyé dans une enveloppe carton. Bref, à part l'étiquette d…