Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2017

30 ans à Ostende

30 ans. J'ai mis quelques semaines à intégrer l'idée que j'allais atteindre cet âge fameux.  "Qu'est-ce que tu veux pour tes 30 ans ?"  Rien. "Qu'est-ce que tu fais pour tes 30 ans ?" Rien. Je n'avais envie ni d'une fiesta, ni d'une avalanche de cadeaux, ni d'une grosse surprise ! C'était même ma hantise. Alors que la plupart de mes amies traversaient 2017 avec des projets fous en bandoulière - grossesse, mariage, pacs, voyages...- j'avais l'impression que l'année avançait en me ratatinant. Vie professionnelle peu épanouissante, routine familiale génératrice de tensions, fatigue et dos en vrac, stagnation émotionnelle... Je craignais sincèrement pour mon état une fois arrivée au lendemain de mes 29 ans. Et puis le déclic. Chaque fin est un début. Le bonheur vient de soi, pas des autres.
La magie de décembre et un bon auto-coup de pied aux fesses ont opéré.  En bonne reine du contre-pied, pour mes 30 ans, c'est moi…

Noël à Düsseldorf

Tout est parti d'une blague : j'avais visité - et adoré - Düsseldorf entre copines l'été dernier , nous adorons le chanteur Tété, il se produisait là-bas en décembre... Et si nous allions l'écouter en Allemagne plutôt que dans la petite salle à 10 km de chez nous ?  Banco, en trois clics, nous réservions les billets pour le spectacle et l'hôtel pour deux nuits. 
C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés en pleine immersion de Noël en Allemagne à la mi-décembre !

Les mots qui font grandir, quelques pistes pour une bienveillance parentale

J'ai eu la chance de pouvoir assister à une conférence du Dr Sophie Benkemoun, de l'Atelier des parents, au cours de l'automne, dans ma ville.
Sophie Benkemoun est médecin généraliste, elle a travaillé dans le milieu de l'éducation et pour la PMI, elle est maman de trois enfants et s'est penchée sur les travaux du Dr Ginott, psychologue américain et figure du mouvement de la Psychologie humaniste. Riche de ces nombreuses expériences, avec son associée Nadège Larcher, psychologue, elle forme des particuliers ainsi que des professionnels de la petite enfance et de l'éducation à la bienveillance éducative.
Je sais que nous entendons tous parler d'éducation bienveillante à toutes les sauces depuis quelques années et que certains parents commencent à en avoir ras-le-bol.  Il est important de rappeler toutefois qu'être bienveillant envers son enfant ne signifie pas pour autant en faire un enfant roi et le laisser tout faire comme il le souhaite. Ce serait d&…

Comme un papier froissé

Je peine quelque peu à poser de nouveau des mots sur cet espace virtuel. Le sentiment d'avoir beaucoup changé en relisant quelques articles postés ici est assez vertigineux ! Je réalise aussi que je ne suis pas seule à avoir déserté mon blog : nombre de femmes que je me plaisais à lire ont elles aussi laissé en suspens leurs publications.

Que s'est-il donc passé sur la toile en 2017 ? Est-ce à cause des énormes changements effectués sur la plateforme Hellocoton, qui était un haut lieu de la blogosphère féminine, et où beaucoup d'entre nous ne trouvent plus leur compte ? Est-ce lié à un point de bascule des consciences sur la futilité de certains sujets, traités par les blogueuses, qui ne sont finalement qu'une vaste vitrine consumériste ? Je l'ignore.
Le mien, de silence, est lié à plusieurs facteurs. Mes centres d'intérêt et mes priorités ont beaucoup évolué ces derniers mois, me faisant porter un regard tout autre sur la blogosphère. Et puis j'ai continu…

IMAGO, de Cyril Dion

Imago est typiquement le roman que je n'aurais jamais acheté ni lu s'il n'avait pas été écrit par Cyril Dion. Vous connaissez certainement ce monsieur, il est le cofondateur (avec Pierre Rhabi) du mouvement Colibris et a été rendu particulièrement connu par le succès du documentaire Demain, réalisé en 2015 avec Mélanie Laurent.
La plume de Cyril Dion, nous la connaissions un peu : plus que le film encore, c'est le livre Demain, et après, qui nous a marqués, en apportant au documentaire la force de la trace écrite, par ailleurs, nous avions découvert le Cyril Dion-poète lors du concert du Chant des Colibris à Paris en avril, où il avait déclamé quelques uns de ses textes au fil du spectacle. C'est sur un autre terrain qu'il nous entraîne avec Imago, son premier roman, paru chez Actes Sud.
Quatrième de couverture :
Parce que son frère s'apprête à commettre en France l'irréparable, Nadr le pacifiste se lance à sa poursuite, quitte la Palestine, franchit les …

Des mots sur les maux...et les sourires !

Il est un bagage qui, je crois, a longtemps été oublié sur le quai des apprentissages dispensés aux enfants. Reconnaître ses émotions, faire l'effort de les nommer, n'est pas chose aisée, et n'est certainement pas chose innée. 
Longtemps on a attendu des enfants qu'ils se plient à l'autorité des adultes en ne prenant pas en compte leurs émotions. Encore aujourd'hui, la société a tendance à brandir à tout bout de champ des mots comme "caprice", par habitude peut-être, par facilité sans doute. Sois sage, et tais toi. Je ne veux plus t'entendre.  Combien d'adultes sont encore incapables d'exprimer leur ressenti, parce que la seule chose qu'ils aient apprise, c'est à l'étouffer ? Combien cumulent les maux de dos, de tête, sans même faire le lien avec une colère ou un ras-le-bol qu'ils ne savent pas verbaliser ? Les émotions finissent toujours par sortir, et si ce n'est par les mots, elles le font souvent par les maux... Qu…

Quatre rythmes dans un shaker

Seize août, huit heures douze, monsieur enfile sa veste et empoigne sa serviette : il attaque sa rentrée après un mois de vacances en famille. Encore deux semaines et deux jours pour moi. Cela me semble proche et loin à la fois. Mais c'est désormais palpable : nous nous mettons en marche vers la reprise et la polyphonie des "tu as passé de bonnes vacances ?". La réponse sera oui.  Oui, parce que ces cinq semaines à quatre sont une soupape dans un quotidien réglé comme du papier à musique. Oui, parce que nous avons pris notre dose de soleil, de visites, de piscine, de nature. Oui, parce que nous avons pris du temps pour faire avancer des projets qui nous tiennent à cœur. 
Pourtant, comme chaque année, cette période de relâchement estival a commencé par une sacrée cacophonie ! La première semaine en famille est chez nous un cocktail explosif. Deux parents fatigués, deux enfant fatigués ET surexcités, et quatre rythmes différents qu'on secoue dans un shaker !  Entre la…

Rouvrir les volets

J'avais fermé la porte à double tour au courant du printemps.
J'avais simplement besoin de prendre un peu de recul vis à vis de cet espace où je vous livre des parts de moi, avant de décider si je le fermais ou si je lui donnais un petit coup de frais pour repartir sur de nouvelles bases.
J'ai retenu la deuxième option. Avec le risque d'être tombée aux oubliettes et d'avoir perdu les quelques lecteurs et lectrices qui passaient par ici. 

Qu'importe, je sais qu'écrire est pour moi nécessaire et qu'en partageant ici des bribes de vie, j'ai toujours pris du recul sur les situations et recueilli vos petits mots et conseils avec délectation.
Alors, j'ai changé la pancarte sur la porte d'entrée, brouillé deux trois pistes et, enfin, j'ai réouvert les volets. Il y a un peu de poussière sur les meubles, mais je prends plaisir à redécouvrir les lieux sous une lumière nouvelle. Tout autour, les projets ont poussé comme des herbes folles et m'…

Yoga à la maison (et en famille)

J'ai pratiqué le yoga en club pendant une année et demi, c'était il y a six-sept ans environ dans le cadre d'un cours collectif. La moyenne d'âge des adhérents frôlait la soixantaine, la logique du cours était à mille lieues de la compétition ou du challenge, au contraire, j'y ai appris le respect du rythme de chacun, la lenteur et l'écoute de soi comme condition sine qua non de l'efficacité. 
Le yoga, un sport ?
Pour certains, le yoga n'est pas un sport, il paraît trop mou, trop lent, pas assez tonique. Pour moi, c'est sans conteste un sport, une discipline. Une discipline de l'être : une discipline du corps et de l'esprit qui ne font qu'un.  En yoga, on ne force pas. Et c'est peut-être là la difficulté ! La base de la pratique, c'est le souffle : il guide les mouvements, porte l'énergie. Se concentrer sur son souffle est par ailleurs un bon vecteur de pleine conscience, un moyen de se recentrer sur le présent, sur le mouvem…

Trente-huit

Trente-huit. C'est le nombre de jours que 2017 a déjà égrenés.  C'est un peu fou, non ?
Janvier est un mois particulièrement éprouvant pour moi, sur le plan professionnel : un calendrier over-booké, des déplacement qui amputent plusieurs journées des moments habituellement consacrés aux enfants, des jours encore très courts où l'on peine à voir la lumière du soleil, beaucoup de froid, de la pluie, les lèvres gercées et la peau craquelée. Un buisson d'épines et de givre dont je me tire avec peine. Février arrive alors et je respire un grand coup. Les tensions, les déceptions, la pression, les pensées toxiques ruminées, le grain donné à moudre aux mauvaises personnes, les broutilles qui parasitent les bonnes ententes, les listes que je dresse dans ma tête pour ne rien oublier, les détails techniques à soigner dans un élan chronophage, tout peut enfin s'évaporer en une grande expiration. Hey, salut février !
Je pourrais lister tout ce que je ne vous ai pas raconté, e…

Pointes au crochet : le granny XXL

Noël est toujours une occasion pour laquelle j'aime coudre ou tricoter des cadeaux faits-maison.  Cette année, encore plus que les autres, je n'ai pas renoncé à cette envie.  J'ai la chance d'avoir encore mes deux grands-mères, et j'ai eu très très envie de leur faire plaisir, presque même de leur rendre hommage, car je sais bien comme elles pensent à moi quand elles retrouvent dans leur grenier des coupons de tissu, des pelotes de laine... C'est d'ailleurs ma mamie qui m'a initiée à la couture et j'ai pris beaucoup de plaisir dans cette transmission inter-générationnelle. 
Cette année, donc, j'ai mis à profit nos vacances pour crocheter deux châles (ou pointes). Je me suis mise au crochet l'année dernière mais y ai vraiment consacré du temps depuis l'été dernier. Monsieur s'y est mis aussi d'ailleurs et nous faisons à nous deux une bonne paire de granny addicts !