Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2016

Au revoir 2016...

Ô, 2016, comme tu as été douce, piquante, exaltante, déstabilisante, enthousiaste, terrorisante, sucrée, sportive, éprouvante... 2016, nous ne t'oublierons pas de si tôt, c'est certain. 
Ces deux semaines de vacances de Noël sont la plus belle façon de clore ce chapitre. Lovée dans mon canapé, entre les enfants qui regardent un disney et le chat qui ronronne, un châle en crochet en cours sur les genoux, un thé tiède dans la main, un amoureux pensif en face de moi, je me dis que la pause est méritée.
2016 fut un parcours initiatique. Un couple qui se croyait intouchable et qui s'est cassé la figure dans son sommeil. Une descente aux enfers. Des péripéties et des belles rencontres qui nous ont remis sur pied, même si nous avons encore beaucoup claudiqué et trébuché. Nous finissons l'année sans doute plus forts, mais aussi beaucoup plus conscients de la fragilité de tout ce qui nous entoure. Notre famille, notre santé, nos enthousiasmes, nos engagements, notre bien-être à…

Esprit de Noël, es-tu là ?

Noël cette année aura une saveur particulière. Tout simplement parce que pour une fois, nous avons choisi de nous retrouver juste tous les 4, dans une autre atmosphère, le temps de quelques jours.
A vrai dire, depuis que je suis adulte, Noël est devenu une fête très anxiogène pour moi. Chaque année depuis environ 10 ans, j'avance vers cette fête à reculons, accablée par le poids des convenances et des non-sens.
Déjà, depuis que nous sommes en couple et que nos deux familles font leur repas de fêtes le même jour, il faut forcément trancher. Choisir avec qui on passera Noël chaque année, et donc, chaque année décevoir l'une des deux familles. Pour nous, hors de question de passer Noël séparément chacun dans sa famille, car notre famille, c'est avant tout notre couple (et désormais nos enfants), donc c'est à deux ou rien.
Il y a ensuite des gens avec qui nous n'avons pas trop d'affinités mais avec qui il faut quand même parfois partager la table, et cela ne nous m…