Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2016

Le mardi soir

L'article du jour est un peu particulier. Ce n'est pas moi qui l'ai écrit, mais l'homme.
Et cette ode à nos mardis soirs, je la trouve absolument magnifique.

Le mardi soir, la mécanique implacable de l’horloge-semaine s’est mise en route depuis plus de quarante huit heures. Mais étrangement, son cliquetis se fait moins bruyant, parfois il est même inaudible. Le mardi soir n’aime pas trop faire de bruit de peur que les autres soirées découvrent son existence. C’est un oasis de silence dans le désert assourdissant de la semaine. Caché entre les inéluctables deux premiers jours et celui des enfants (qui, au regard de la fatigue parentale à la fin de cette journée, porte très bien son nom !), il est à l’endroit parfait. Dans l’entre-temps. Le mardi soir est un de ces instants où, de manière quasi invisible, l’air ambiant s’imprègne de magie; la magie du contre-sort. Vers dix huit heures, après être rentré du travail, l’un d’entre nous ira chercher les courses accompagné d…

Un dimanche à la fête des I. D. (initiatives durables)

Ce dimanche, nous avons profité de l'ouverture de Geotopia au public à l'occasion de la Fête des I. D., à savoir "Initiatives durables".

Photo : www.geotopia.fr
Pour vous resituer les choses, Geotopia est une "Maison de la Nature", située à quelques kilomètres de chez nous. Elle a été créée en 2008 par la communauté de communes Artois-Lys et a pour vocation d'initier tous les publics à la préservation de l'environnement. Cela passe par tout un tas d'animations au cours de l'année (ateliers jardinage, formations apiculture, etc.), par des accueils de classes et des ouvertures au public. Sur place, vous pouvez déambuler dans un jardin biologique. Le site dispose de salles dédiées aux ateliers, d'un centre documentaire, de ruches, d'un télescope qui ravit les férus d'astronomie, ainsi que d'un embarcadère (le canal d'Aire est adjacent).
J'en avais déjà entendu parler mais n'y avais jamais mis les pieds. C'est dé…

Pin up d'un jour : Béthune rétro baby !

S'il y a bien un événement annuel emblématique de ma ville, c'est celui-ci : Béthune rétro ! Un festival fifties / rockabilly sur fond de vintage, de relookings pin up et de vieilles voitures.
Voilà maintenant quatorze ans que ce festival existe, au moins dix ans que j'y traîne mes guêtres de façon plus ou moins assidue, et je crois que j'y prends chaque année plus de plaisir que la précédente. Depuis cinq ou six ans, je faisais un effort vestimentaire pour être dans le thème, cette année, j'ai joué la carte vintage à fond (robe vintage cousue mains trouvée sur etsy), tout bonnement parce que j'assume désormais complètement !
Lors de ce festival, de nombreuses voitures anciennes sont exposées en ville, vous pouvez également déambuler dans des "market" sur plusieurs places du centre ville et y chiner de la déco, des vêtements, etc. Plusieurs stands de relooking et coiffure façon pin-up, ainsi que des barbiers à l'ancienne font fureur. Il y a évid…

Vers une penderie responsable

Je vous en parlais lors de notre bilan de l'année par ici,  l'un des domaines où nous avons une grosse marge de manœuvre pour tendre vers l'éco-responsabilité est celui des achats vestimentaires. Pour moi, il y a plusieurs points à prendre en compte dans la "consommation" des vêtements, si tant est qu'on veuille agir de façon plus responsable : - acheter moins, et jeter moins - acheter mieux : privilégier la seconde main et, quand ce n'est pas possible, s'orienter vers les marques éco-engagées ou locales. Choisir aussi mieux les vêtements en terme de coupe, de taille, etc. - jeter mieux : revendre sur les brocantes ou en ligne, donner aux œuvres caritatives - faire soi-même (quand on coud un peu et qu'on tricote, tout de même, c'est réalisable...)

Le dernier Foenkinos : Le Mystère Henri Pick

Depuis que j'ai découvert Foenkinos il y a quelques mois, il est sans conteste devenu mon auteur préféré. Pour moi, Foenkinos, c'est le sens de la formule, de la petite phrase qui vise tout droit dans le mille. C'est l'impression assez étrange que chaque bouquin lu parle de ma vie, et je me dis que son écriture doit tendre vers l'universalité pour toucher autant. 
Le Mystère Henri Pick est son dernier roman.  L'histoire d'un manuscrit-chef-d'oeuvre trouvé au fin fond d'une bibliothèque bretonne consacrée aux manuscrits refusés par les éditeurs. L'idée est empruntée à Richard Brautigan et a fait l'objet d'autres romans d'autres auteurs d'ailleurs. Je n'en dirai pas beaucoup plus sur le contenu de l'intrigue, car tout tourne effectivement autour de cette question.
En revanche, je peux vous dire ce que j'en ai pensé. C'est un roman que j'ai aimé, que j'ai dévoré, mais je dois dire qu'il me laisse complèt…

Les cailloux

Mercredi, j'ai serré très fort mon caillou blanc. Comme chaque fois qu'un instant décisif se présente à ma vie depuis que je l'ai trouvé, je l'ai saisi entre mes doigts, l'ai entouré jusqu'à l'absorber dans ma paume, mon pouce se logeant naturellement dans le creux de l'une de ses faces, comme si quelqu'un l'avait déjà usé de ses mains avant que je ne le trouve sur la plage des vacances.
C'est un petit caillou très clair, presque translucide. Il brillait près du lac, le premier jour, au milieu de ses ternes congénères. Et c'est étrangement le dernier jour que j'ai trouvé un caillou similaire quoiqu'un peu plus petit et plus régulier.
Le ramasser. Le serrer fort pour y répandre la chaleur de mes mains, et y glisser en même temps celle du soleil qui brûlait ma peau ce jour-là. L'odeur des arbres, mêlée à celle de la crème solaire. Le clapotis de l'eau, les cris d'enfants. Le bruit de la pelle en plastique qui creuse le s…

Objectif zéro déchet : UN AN !

Nous nous sommes lancés dans l'aventure Zéro Déchet en septembre 2015, un peu comme on se fixe des bonnes résolutions de rentrée. Les résolutions chez nous sont faites pour n'être surtout pas tenues. Il faut croire que le ZD était un peu plus que ça. 




L'année qui s'est écoulée depuis la fabrication de nos premiers yaourts (ce fut le premier pas) a été riche en envies, en progrès, en prises de conscience. Quand je regarde dans le rétro, je ne peux m'empêcher de laisser échapper un "Wow" !
Attention, je ne me jette pas de fleurs ! Pour les jeter il faudrait qu'on m'en offre (message humoristico-subliminal, hmhm), mais surtout je pense qu'elles sont bien mieux dans la nature car ainsi elle ne finiront pas à la poubelle au compost !
Bref, trêve de papotages inutiles, l'heure est venue de faire un petit bilan ! Allez, je sais que vous aimez ça !