Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2016

Juillet

Début juillet, j'ai ramassé mon dos, j'ai rangé mon bureau, et les vacances ont pu commencer. Chaque année, je me prévois une petite semaine seule à la maison, pour voir les copines, pour faire du tri, pour lire, et ne rien faire parfois aussi. Je crois que chaque maman devrait avoir d'office une semaine pour elle, rien que pour elle. Qui vote pour ?
Il y a eu, entre autres, une virée à la plage entre amis, du running, des parties de Mölkky, une virée lilloise entre filles (Merci Justine pour la découverte de toutes ces chouettes boutiques - Sostrene Grene, la petite mercerie...entre autres !) , une journée tricot-bouquins-potins entre copines. De la musique à fond dans le salon, les Chedid, Tété, Little Richard (vous la voyez la débile qui danse le madison toute seule sur le parquet ?). Des balades au marché, des concerts au jardin public, une poule et des chatons qui se sont incrustés dans le jardin des beaux-parents, des lectures, beaucoup de lectures !





Dernièrement, j…

En avoir plein le dos !

Voilà plusieurs semaines que je loupe mon petit "compte-rendu hebdomadaire", alors j'avais envie de passer ici pour vous dire que même si je n'écris pas grand chose, je suis là, je vous lis.
Cette fin d'année scolaire est un peu rude ici. Nous sommes tous très fatigués, la météo plus que maussade y est pour beaucoup, d'ailleurs. Au boulot, en ce qui me concerne, je subis une ambiance tendue comme jamais : les gens sont à bout, ça vire au clash sans cesse, c'est épuisant. Et puis, comme pour couronner le tout, je me suis bloquée le dos... Après m'être dit "ça va passer", j'ai bien dû me résoudre à passer chez le médecin. Je crois que mon corps me crie qu'il en a plein le dos, tout simplement, car je n'ai rien fait de spécial physiquement qui justifie un tel blocage. Pompon sur la pomponette, je n'ai pas supporté les médicaments qu'on m'avait prescrits... Symptômes d'une gastro car le traitement me retournait l'…

C'est notre tour

Avant d'avoir des enfants (ah là là, qu'est-ce que je peux radoter), je ne me rendais pas vraiment compte du côté cyclique de la vie (niveau de gnangnantitude : + 36). Je ne percutais pas vraiment quand j'entendais "ton tour viendra", "tu verras quand ce sera toi"... Pourtant, le grand philosophe Ribéry l'avait bien dit : "la routourne" finit par tourner. Même Rafiki, le vieux babouin présentant Simba sur son rocher, entonnait "the cycle of life" (c'était la minute culturelle). Allô ma vieille !
Mercredi 15 juin, nous avons assisté au premier spectacle d'école de notre crapaud. Alors certes, c'était un spectacle au rabais : 30 minutes dans la salle de jeux, juste sa classe, pas de fête de fin d'année (à cause des consignes de sécurité, de Vigipirate et d'un peu de flemme du côté des équipes pédagogiques sans doute). Mais on n'a pas boudé notre plaisir.
Assise sur ce banc d'écoliers, j'ai dévoré de…